Cela fait quatre mois que nous avons commencé les travaux dans notre grange et j’ai le plaisir de vous annoncer aujourd’hui que le gros oeuvre est terminé. Enfin à 95%, les 5 % restant sont des finitions que nous devons réaliser d’ici début octobre (date de la pose des menuiseries).

Ces quatre mois ont été riches en … bruit, poussières et gravats. Je crois qu’une partie de nos nouveaux voisins nous détestent, mais c’est pour la bonne cause. Nous avons appris beaucoup de choses sur nous mêmes et nos capacités. J’ai appris à lisser du béton et ferrailler un plancher 😉 Nous avons découvert des muscles dont nous ne soupçonnions pas l’existence #vivelescourbatures Nous avons aussi appris avec Jonathan à mieux communiquer et à s’écouter pour éviter de se blesser. J’y ai aussi laissé une cheville, un pouce et un genoux. Que des petits bobos, rien de très grave.

La rénovation est une grande aventure humaine, j’avais envie de partager avec vous dans cet article les grandes phases du gros oeuvre et les conseils que je peux vous donner si vous aussi vous voulez vous lancer dans l’aventure.

Phase 1 : La démolition

C’était l’étape que nous redoutions un peu à l’achat. Difficile d’évaluer le temps que cela aller prendre tant que la démolition n’avez pas commencé. Finalement, le 26 mai nous finissions la démolition soit environ 12 jours de travail (samedi et congés), 24 tonnes de gravats et une tonne de ferraille en moins.

Phase 2 : Les réseaux

Ensuite, nous sommes passés à une phase de construction.Vous pouvez pas vous imaginer comme nous étions contents. Il a fallu réaliser les réseaux d’eau et le mur en béton de l’entrée qui aller supporter les gravats restants pour pouvoir surélever le plancher. En quatre samedis, les réseaux étaient fait, le mur créer, les gravats répartis et le plancher ferraillé pour pouvoir accueillir le béton le 28 juin.

Phase 3 : Les planchers

Jonathan est passionné par le béton. Son rêve était d’avoir les sous faces des planchers (les plafonds) en béton brut. J’ai tout de suite adhéré à cette idée. J’adore l’aspect industriel et le caractère unique que cela donne à notre loft. La réalisation nous a demandé quelques d’efforts. Surtout le deuxième plancher (le plafond de notre 1er étage) que nous avons réalisé pendant la canicule sous 40 degrés. Mais quelle satisfaction maintenant de voir nos sous faces brutes.

Réaliser des planchers en béton demande une technicité particulière, c’est un vrai métier. Si vous n’êtes pas entouré de maçon(s), je ne vous conseille pas de vous lancer seul dans la réalisation. Un bureau d’étude a au préalable étudié notre projet pour calculer exactement l’emplacement des poteaux, la densité du béton etc… Jonathan est dans le métier et son papa est maçon donc nous étions bien entourés.

Au niveau technique, nous avions quelques contraintes comme par exemple de placer les spots électriques au moment du ferraillage du plancher avant de couler le béton. Mais nous avons un super électricien qui a très bien réussi l’épreuve. Il nous a fallu également avoir les plans du chauffagiste pour prévoir les réservations pour les bouches de chauffage.

Pour vous donner une idée en terme de planning, nous avons coulé la dalle du rez de chaussé le 28 juin. Et le deuxième plancher le 9 août. Ce qui représente pour les trois planchers dix jours de travail (samedi et congés).

Phase 4 : Le toit

Entre les planchers, nous avons démonté le toit. Pour la partie côté cours, il y avait le plancher du premier étage donc c’était assez facile. En une journée nous avions démonté et rangé toutes les tuiles à trois. Pour l’autre partie, nous avons loué un chariot élévateur chez Loxam pour d’une part descendre les vieilles tuiles et monter le matériel nécessaire à la réalisation du nouveau toit. Grâce à cette aide, le toit a été refait à neuf en une semaine.

Si vous avez comme projet de rénover une vielle maison, regardez le toit. Les vielles tuiles et les parefeuilles se vendent très bien sur le bon coin. Le démontage et la vente de notre ancien toit nous a payé environ 70% du nouveau. C’est une rentrée d’argent a ne pas négliger dans un budget rénovation.

Le programme du mois de septembre est de finir les encadrements des fenêtres proprement et de décrouter la façade. Nous allons aussi redonner une nouvelle vie à la voute de l’entrée. Il y a encore pas mal de boulot qui nous attends.

Voici les artisans et entreprises que nous avons choisi et que je vous recommande.

  • TOVIG Electricité (lien): si vous cherchez un bon électricien sur Montpellier, faites appel Christophe METAYER. Nous lui avons lancer le défi d’intégrer les spots au plancher en béton. Défi qu’il a relevé haut la main.
  • Chauffagiste – Confort Habitat Service à Castries. Nous allons avoir notre conduit en acier galvanisé apparent pour donner un côté industriel à notre loft.
  • Loxam Vendargues pour les locations d’engins de chantier.
  • Location Rimbaud à la Pompignanne. Kamel vous trouve tout ce dont vous avez besoin (enfin presque).
  • Benghalia Rachid au Grau du roi pour le terrassement.
  • Valdeyron Matériaux pour tous le matériel nécessaire au gros oeuvre. Les livraisons hebdomadaires nous ont fait gagner un temps précieux.
  • Cémex pour le béton des planchers.
  • Somali pour la location du matériel nécessaire au coffrage des planchers.

Vous pouvez retrouver toutes les vidéos de chantier sur la page dédiée (ici).

N’hésitez pas à me dire si ce type d’article vous plait ou si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas répondu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mademoiselle E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.