Look vide dressing

Le 5 mars avec les copines blogueuses Les Tribulations d’Anais, Le panier de la Coccinelle et Happy Beauty Corner nous avons organisé un vide dressing aux Demoiselles de Montpellier.

Je vous avez parlé du vide dressing ici. Vous avez été très nombreuses à venir nous voir et ça m’a personnellement beaucoup touché. J’ai adoré papoter avec vous, rencontrer de nouvelles abonnées, revoir certaines qui sont passées nous faire un coucou.

Nous avons profité d’une petite pause pour aller shooter ce look avec Anais dans les rues de Montpellier. J’avais chaud à l’intérieur du salon de thé, j’avais donc mis ma nouvelle chemise achetée à Lisbonne. J’avais sorti mes collants lie de vin de la gambettes box (je crois que c’est celle de novembre) que j’adore.

Grâce à ce look, vous pouvez voir qu’on peut très bien mettre des superstars avec une jupe. Personnellement j’adore l’effet casual que cela donne à la tenue. J’avais besoin d’être très confortable pour le vide dressing, étant donné que nous avons passé la journée debout.

vide dressing look_mademoiselle-evide dressing zoom_jupe_mademoiselle-evide dressing zoom_collier_mademoiselle-evide dressing zoom_noeud_mademoiselle-e

vide dressing face_mademoiselle-e

Merci à Anais pour les photos <3

Chemise : Stradivarius

Jupe : Mademoiselle R

Bo et Sac : Adopt Réserve Naturelle (old co)

Sneakers : Superstar avec le code ZZGSTVEN9C vous avez -10%

Collant : Gambettes Box

RAL : Mac Cosmetic Dark Side

Comment vous trouvez ce look?

Je voulais vous remercier d’être venue aussi nombreuses nous voir pour ce vide dressing, nous remettons cela dans deux mois environ pour le Grand Bazar.
En attendant le prochain article, je vous embrasse 😘

Signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 comment on Look vide dressing

  1. Céline
    15 mars 2016 at 16 h 49 min (1 année ago)

    Trop fan de ta jupe !

    Céline

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité." Antoine de Saint-Exupéry